Maladie de Lyme et Borrélioses

Bienvenue sur notre site internet ayant pour but d’aider les personnes souffrant de la Maladie de Lyme et ou de Borrélioses.


La Pharmacie Geny a fait la création de ce site Internet en 2018 pour toutes les personnes hommes, femmes, enfants souffrant de la maladie de Lyme et des Borrélioses. Vous trouverez autant des informations utiles sur la maladie de Lyme que un FAQ et des produits naturels à base d’huiles essentielles pouvant vous aider de manière efficace et durable contre ce fléau que peut devenir la maladie de Lyme dans la vie de tous les jours en 2018

Qu’est-ce que c’est que la maladie de Lyme ?

Cette maladie qui peut devenir très handicapante est causée par une bactérie appelée Borrelia burgdorferi.  Précisons aussi que le nom de la maladie vient d’une ville américaine : Lyme. C’est en effet dans cette ville que les premiers cas ont été observés au milieu des années 1970.

Comment la maladie de Lyme est-elle transmissible ?

En Suisse, entre 5 et 50% des tiques sont porteurs de cette bactérie selon les forêts. Ce ne sont pas les tiques en soi qui transmettent la maladie de Lyme mais la Bactérie dont nous parlons ici. Toutes les tiques ne sont pas porteuses de la bactérie incriminée. L’incidence de la maladie est très difficile à quantifier, car les cas positifs ne sont pas signalés à l’Office fédéral de la santé publique. On estime qu’il y a entre 6 000 et 12 000 personnes atteintes de borrélioses de Lyme chaque année.

Quels sont les symptômes de la maladie de Lyme ?

La borréliose de Lyme peut affecter :

  • La peau
  • Les articulations
  • Le système cardiaque
  • Le système nerveux.

Les symptômes de la maladie sont très différent d’un scas à l’autre. La maladie se développe en 3 phases qui sont généralement consécutives. Dans 10-40% des cas, seules les phases 2 et / ou 3 apparaissent.

  1. Phase 1 (3-32 jours d’incubation)
    Autour de la pointe de la morsure apparaît une tache rouge, appelée migrateur érythémateux, qui se dilate progressivement, prenant la forme d’un anneau puis disparaissant. Cette phase peut être accompagnée d’un état fiévreux. Vous devez contacter votre médecin dès l’apparition de l’érythème migrant.
  2. Phase 2 (semaines à mois plus tard) Les symptômes peuvent toucher les articulations (arthrite), le cœur, la peau ou les nerfs (paralysie du nerf facial, méningite).
  3. Phase 3 (de mois à années plus tard) Des troubles chroniques apparaissent avec des symptômes cutanés, articulaires ou neurologiques.

Les solutions en termes de traitements et soins contre la maladie de Lyme ?

D’abord sachez que s’il n’y a pas de symptômes de la maladie de Lyme, un traitement préventif après une piqûre de tique n’est pas recommandé. Soigner la maladie de Lyme suit en effet des logiques assez précises.

Sachez aussi que actuellement, il n’y a pas de vaccin et que le fait d’avoir contracté la maladie ne garantit pas l’immunité contre la transmission de la maladie de Lyme.

Diagnostique de la maladie de Lyme

La maladie de Lyme est une maladie difficile à diagnostiquer avec précision et pour de nombreux patients, cela signifie malheureusement des mois, voire des années de frustration. Le diagnostic de la maladie de Lyme se fait rarement au moyen d’un test sanguin uniquement parce qu’il est souvent inexact et peut simplement démontrer une infection antérieure par la bactérie Borrelia qui a été combattue avec succès par le patient plutôt qu’une infection symptomatique actuelle. Le diagnostic de la maladie de Lyme se fait généralement après l’évaluation des antécédents médicaux du patient, y compris l’exposition à des zones de tiques à haut risque. L’érythème migrant est souvent considéré comme suffisant pour le diagnostic de la maladie de Lyme, même en l’absence de tests sanguins positifs car il est si spécifique à l’infection par la bactérie Borrelia qu’il n’a jamais été observé en d’autres cas.

Vrai ou faux sur la maladie de Lyme ?

1. Vrai ou faux? Seule quelques régions du Canada sont touchées par la maladie de Lyme ?

Réponse: Faux. La maladie de Lyme ne se limite pas à une région et elle est actuellement en expansion même en Europe.

2. Vrai ou faux? La maladie de Lyme est propagée par une bactérie qui s’appelle Borrelia burgdorferi, cependant le vecteur est la tique à pattes noires.

Réponse: Vrai. Soulignons à 100% que c’est la tique Ixodes scapularis, appelée la tique à pattes noires, qui peut être ­porteuse de la maladie.

3. Vrai ou faux? On ne peut être confrontés à des tiques porteuses de la bactérie uniquement en Forêts et pas dans les villes.

Réponse: Faux. La tique incriminée peut être transportée par toutes sortes d’animaux même dans le parc en bas de chez vous en centre ville.

4. Vrai ou faux? Les chats peuvent avoir des tiques mais ne développent jamais la maladie de Lyme ?

Réponse: Vrai. Nous n’avons encore jamais observés le développement de la maladie de Lyme chez les chats même si ils sont porteurs de tiques.

5. Vrai ou faux? Les chevaux ne développent pas la maladie de Lyme ?

Réponse: Faux. La maladie de Lyme est ­fréquente chez les chevaux.

6. Vrai ou faux? Les chiens qui ­développent la maladie de Lyme ont les mêmes symptômes que les humains.

Réponse: Faux. La maladie est généralement plus grave chez l’humain : elle se manifeste chez eux par de la fièvre, de la fatigue, des maux de tête, de la raideur à la nuque, des douleurs musculaires, et il peut aussi y avoir atteinte articulaire, neurologique ou cardiaque si l’infection n’est pas traitée ­rapidement. Chez les chiens, les s précisons que les symptômes les plus connus et répertoriés sont l’arthrite, ­les douleurs, la fièvre, le manque d’appétit, la déshydratation, l’inactivité prolongée.

7. Vrai ou faux? Un chien porteur de la maladie de lyme peut être contagieux pour vous ?

Réponse: Faux. Votre chien ne peut pas vous transmettre la maladie de Lyme, même s’il en est atteint. L’infection entraînant la maladie de Lyme se transmet obligatoirement par une tique porteuse et pas autrement.

8. Vrai ou faux? Les tiques sont actives et peuvent transmettre la maladie de Lyme dès que la ­température extérieure atteint 4 ̊C.

Réponse: Vrai. Les tiques sont actives dès que le thermomètre indique 4 ̊C ou plus. Voilà pourquoi il faut vérifier quotidiennement la présence de tiques sur nos animaux et sur nous-mêmes, lors du retour d’une promenade dans une zone à risque.

L’EFFICACITÉ AU NATUREL contre les Borrélioses et la maladie de Lyme

 EN COLLABORATION AVEC LE LABORATOIRE PHARMESSENCE
(préparations aromathérapiques et phytothérapiques)

Précisons encore pleinement que dans le possibilités de traitement de la borréliose de Lymes, l’aromathérapie et les complexes aux huiles essentielles ont mis en avant très tôt leurs possibilités de soins et traitements. Cette voie de soins pour la maladie de Lyme fût commencée par mon défunt confrère le Docteur en Pharmacie Bernard Christophe qui mis au point le mélange d’huiles essentielles vendu avec le nom aujourd’hui bien connu de Tic-Tox. Il faut savoir aussi que en France, le Tic-Tox donna une aide importante et non négligeable à des patients démunis de tout traitement efficace jusqu’à son interdiction en 2012.


ACCRÉDITÉ SWISSMEDIC

Nouveautés 2018

La réponse auto-immune à une enzyme serait une cause possible des symptômes de la maladie de Lyme

Un groupe de chercheurs italiens a détecté une réaction auto-immune vis-à-vis d’une enzyme qui induit la glycolyse en tant que mécanisme capable de provoquer les symptômes persistants de la maladie de Lyme.

Certaines personnes atteintes de la maladie de Lyme développent une image de symptômes chroniques qui peuvent inclure l’asthénie, la douleur et les changements dans la fonction cognitive. Cet état, qui persiste souvent avec le temps malgré l’administration d’antibiotiques, est défini comme le syndrome post-traitement de la maladie de Lyme. Cela fait des années que les médecins discutent des causes de ce syndrome. Certains émettent l’hypothèse que cela dépend d’une infection persistante, mais cela n’est guère confirmé par les tests effectués. D’autres croient que cela est dû à des altérations dans le système immunitaire et le système nerveux, qui suivent les effets de l’infection.

Dans les conclusions, Le docteur Maccallini et ses collègues rapportent que le mécanisme proposé par eux peut être la source des symptômes prolongés, au moins chez une partie des personnes atteintes de la maladie de Lyme, et ils espèrent que la recherche d’anticorps anti-gamma-énolase sera étendue aux études de cas, pour confirmer leur hypothèse. Du point de vue du patient, l’identification d’une cause spécifique des symptômes qu’ils présentent serait très importante car parfois les symptômes eux-mêmes sont sous-estimés et attribués à des causes psychologiques.

Nous livrons avec efficacité partout en Europe nos solutions à base d’huiles essentielles contre la maladie de Lyme et les Borrélioses

Actualités 2018 :

Histoire courte de la maladie de Lyme

En 1991 une momie que l’on surnomma Ötzi fut découverte dans un glacier alpin. Ötzi, parfaitement conservé malgré les 5200 ans et des poussières passés dans la glace reçut toute l’attention des chercheurs, subissant un ensemble d’analyses dignes de son vieil âge.

Il se trouve que de son vivant Ötzi se fît piquer par une tique lui inoculant la borréliose (rassurez-vous, notre homme n’est pas décédé de cette infection mais d’une flèche flanquée dans son épaule). Voici donc le premier cas connut de Lymé.

Pendant des millénaires les tiques nous transmirent leurs bactéries sans que personne ne sans préoccupe outre mesure; ceci jusqu’au XXème siècle ou un médecin de la petite ville de Lyme dans le Connecticut mis en évidence une forte proportion d’arthrite chez des enfants et fît un rapprochement avec des morsures tiques. On dénomma alors la maladie arthrite de Lyme, sans en connaitre beaucoup plus.

Il fallut attendre l’intervention d’un bactériologue suisse, Willy Burgdorfer, pour identifier en 1981 la spirochète responsable de l’infection, qui reçue le nom savant de Borrelia burgdorferi en l’honneur de son découvreur et de son vecteur la tique  Ixodes scapularis aux Etats-Unis et  Ixodes ricinus en Europe.

Aujourd’hui Lyme fait partie des maladies dites émergentes, c’est à dire n’ayant pas d’historique documenté. L’Allemagne, l’Autriche et la Suisse furent les premiers pays à considérer la borréliose comme un problème de santé publique.

Borrelia burgdorferi, la bactérie responsable de la maladie de Lyme, appartient à la famille des Spirochètes, caractérisée par une forme en tire-bouchon et possédant de nombreux cils lui conférant une grande mobilité. Cette mobilité va permettre à la bactérie de se déplacer vers de nombreux tissus de l’organisme (articulations, muscles, tissus cardiaques etc …).

Une des particularité de Borrelia burgdorferi est de former un biofilm et des agrégats constituées de polysaccharides. Ces polysaccharides forment un “gel protecteur ” qui empêcherait les antibiotiques d’atteindre leur cible.

Un petit film valant mieux qu’un long discours, voilà ce dont il s’agit:

Ce biofilm est observé in vitro mais il y a de fortes probabilité qu’il se forme également in vivo.

Cette observation expliquerait les bons résultats de l’aromathérapie: le carvacrol contenu dans certaines huiles est connu pour perturber la communication interbactérienne; quand au thuyanol, ses propriétés mucolytiques sont bien connues. Ces deux propriétés pourraient détruire le biofilm protecteur, facilitant le travail des huiles essentielles antibactériennes.

Les antibiotiques synthétiques ne détruisant pas le biofilm, ils ne peuvent pas tuer la totalité des germes, d’où une reprise des symptômes de la maladie de Lyme dès le traitement arrêté.

Si le cœur vous en dit je vous suggère de lire l’article suivant sur le mode de colonisation de  Borrelia burgdorferi:

http://journals.plos.org/plosone/article?id=10.1371/journal.pone.0048277

Homepage
4.6 (92.12%) 33 votes

Nous avons  à coeur de vous conseiller au mieux selon vos besoins !

+ 41 786293512

Ou par Whats App à droite du site

Nos solutions contre la maladie de Lyme sont livrées partout en Europe !

WhatsApp us